Syndrome prémenstruel et pré-ménopause

Dernière mise à jour : oct. 18

On estime que l'âge moyen de la ménopause est 50 ans en France.

Entre 40 et 45 ans, on peut avoir des symptômes prémenstruels plus incommodants qui sont mis sur le compte de la pré-ménopause.


Beaucoup de femmes ont des problèmes hormonaux et un syndrome prémenstruel à tout âge qui n'est pas lié à la pré-ménopause. Les cycles peuvent être plus courts ou plus longs même sans être en pré-ménopause simplement parce qu'on est insatisfaite et qu'on a le sentiment de devoir se battre tout le temps.

Le stress influence nos cycles.

Le surpoids génère un surplus d'œstrogènes qui risque de nous rendre irritable et de réduire la durée de nos cycles.

Certains aliments et le vin blanc apportent des phytohormones qui influencent nos cycles également.


Pour moi, les symptômes prémenstruels sont augmentés lorsque je bois de l'alcool ou que je mange plus sucré et salé que d'habitude.

Quand j'ai une phase d'insatisfaction de moi-même ou mon corps, je mange généralement moins bien et j'ai toute la panoplie du syndrome prémenstruel.

Mes seins sont gonflés et tendus presque douloureux les 15 derniers jours du cycle, j'ai des maux de tête, je me mets en colère facilement.

Les douleurs aux seins nous parlent de notre difficulté à accepter notre féminité ou à prendre soin de nous et à nous accepter.

En éliminant ou en limitant ma consommation d'alcool à 2 verres par semaine et de préférence de vin rouge, en mangeant des fruits et légumes tous les jours, du poisson gras 4 fois par semaine, des oléagineux, en réduisant ma consommation de viande rouge à 1 fois par semaine et de viande blanche à 1 fois par jour maximum, en évitant les produits issus du lait de vache, en buvant suffisamment d'eau, en marchant, je peux réduire mes symptômes et même les voir disparaître.


En prenant de l'âge, nous changeons tous et notre corps ne parvient plus à absorber les excès aussi facilement.

Le syndrome prémenstruel vient nous parler de notre manque d'acceptation de nous même.

Acceptons nous et aidons notre corps en le nourrissant sainement.

Le bourgeon de framboisier ou le gattilier peuvent être des alliés pour aider notre corps à mieux gérer nos hormones.

Notre premier allié est l'amour inconditionnel de nous même qui nous aidera à prendre soin de nous.